Non classé

Scission d’entreprise

Scission d'entrerpise

Scission d’entreprise : avantage ou inconvénient ?

Si, à première vue, une scission d’entreprise pourrait apparaître comme un événement négatif, il a maintes fois été prouvé que les actionnaires gagnaient largement au change. Pour que cette tendance se maintienne dans le temps, il est important de rester vigilant.e et de garder un œil sur le marché boursier. Par ailleurs, on pourrait s’interroger sur les effets de la scission sur la productivité des équipes.

Objectifs d’une scission d’entreprise

Lors d’une scission, appelée « spin-off » par nos amis anglo-saxons, une entreprise principale se retrouve dissoute afin de créer une ou plusieurs autres sociétés à partir de sa branche d’activité. La justification d’une telle opération est souvent à chercher du côte d’un recentrage stratégique. En contrepartie de la perte de cette filiale, les actionnaires de l’entreprise mère reçoivent des actions ou des parts dans la ou les nouvelle.s entreprise.s créée.s. Disposant alors de titres dans les deux sociétés – celle qui vient d’être scindée et la nouvelle – les actionnaires peuvent, à leur guise, les conserver en portefeuille ou bien les vendre. Le but premier d’une telle opération est de revaloriser les titres des actionnaires.

 

Améliorer l’efficacité d’une entreprise

La scission présente l’avantage de simplifier la vision globale des activités de l’entreprise : les entreprises créées officient en général au sein d’un seul et même secteur d’activité. A l’intérieur même de l’entreprise, toute l’équipe bénéficie elle aussi de la scission. En effet, elle se retrouve centrée autour d’un seul et même métier, ce qui a souvent pour effet de faciliter son accès à de nouveaux financements pour son développement. Car si on prend le temps d’y penser, on se rend compte, en toute logique, qu’en multipliant les activités, au lieu de booster la productivité, la diversification a plutôt tendance à distraire les équipes et donc à amoindrir leur efficacité. On peut donc arguer que les scissions suppriment les inconvénients qui résultent du rapprochement d’activités qui n’ont pas forcément grand-chose à voir les unes avec les autres.
Autre avantage de la scission: elle autorise la société scindée à se défaire des métiers qu’elle ne juge pas assez rentables. Citons par exemple Time Warner qui a dit adieu à sa branche centrée sur l’édition et qui a choisi de concentrer ses efforts sur la branche télévision et cinéma de son activité. Ce faisant, elle a pu s’éloigner de la mauvaise influence des activités déclinantes pour revaloriser celles qui réussissaient mieux.

Que dit la Bourse de ces opérations ?

L’expérience démontre que les investisseurs reçoivent ces scissions avec enthousiasme. Et cela se vérifie aussi bien à l’international que dans l’hexagone. Même si la Bourse a boudé quelques-unes des introductions, cela reste plutôt exceptionnel.
En se penchant sur les derniers résultats, on s’aperçoit que la dernière décennie a connu de nombreuses grosses scissions, en France et au-delà de nos frontières. Cela s’explique par le fait que les entreprises se sont rendu compte qu’il leur était profitable d’éviter l’addition d’activités qui ne leur rapportait rien ou pas grand-chose.